Bakhtiyar Haddad, 15 ans de guerre en Irak

© Diego ibarra Sánchez

DU 2 AU 29 OCTOBRE

Le 19 juin 2017, le journaliste et fixeur kurde irakien Bakhtiyar Haddad a été tué en Irak  au cours de la bataille de Mossoul. Il a sauté sur une mine qui a également pris la vie des deux journalistes du magazine Envoyé Spécial de France 2, Véronique Robert et Stephan Villeneuve.

Bakhtiyar Haddad a commencé sa carrière de guide traducteur et de journaliste début 2003, quelques semaines avant l’offensive américaine en Irak. Pendant près de 15 ans, auprès des journalistes français, il a vécu toutes les turpitudes de son pays, documenté faits de guerre, combats, massacres et exactions. Un travail précieux qui servira l’Histoire.
Malin, drôle et curieux, Bakhtiyar ouvrait « des portes ». Il facilitait des accès sur les lignes de front ou auprès des responsables politiques irakiens. De par sa finesse d’analyse et son courage unanimement salués, il était un fixeur précieux dans les zones de combat les plus dangereuses. Au fil des ans, Bakhtiyar avait acquis toutes les qualités propres aux correspondants de guerre : compréhension des enjeux et des hommes, sens du terrain et de l’information. « Il sentait la guerre », comme le disaient beaucoup de reporters qui ont travaillé avec lui, à l’instar d’un guide de haute montagne sachant agir dans de violentes tempêtes de neige.
Bakhtiyar Haddad était aussi un homme de conviction. Menacé en 2007 après avoir dénoncé les exactions de certains combattants kurdes (Peshmergas) contre des populations chiites irakiennes, il avait passé un an en France, réfugié à la Maison des journalistes à Paris. Kurde irakien, il aimait la France autant que son pays. Il parlait le français couramment et ne cessait en toute occasion d’en améliorer sa maîtrise.
Cette exposition retrace le travail de Bakhtiyar Haddad à travers les photos, les écrits, les vidéos et les sons des journalistes français qui l’ont accompagné. Elle est surtout un hommage à la périlleuse mission des fixeurs, sans qui le reportage serait une mission impossible en zone de guerre.



Musée Mémorial de la Bataille de Normandie
Boulevard Fabien Ware
Ouvert tous les jours de 10 à 12h30 et de 14h à 18h
Ouverture exceptionnelle jeudi 5 octobre jusqu’à 19h

Entrée Libre

octobre 2 @ 10:00

10:00

– 18:00

(8h)

Musée Mémorial de la Bataille de Normandie