Table Ronde Reporters sans Frontières

« La Turquie, une guerre qui ne dit pas son nom »

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan emmène son pays dans une spirale autoritaire et semble s’être engagé dans une véritable guerre contre les journalistes. Quand ce n’est pas pour “insulte au président de la République”, c’est pour “terrorisme” que les journalistes sont traînés par centaines devant la justice. L’autocensure progresse, les autorités bloquent de nombreux sites d’information et édictent des interdictions de publier sur certains sujets. Les persécutions dont font l’objet Can Dündar et Erdem Gül, du journal Cumhuriyet, ou Erol Önderoglu, représentant de RSF en Turquie, illustrent cette chape plomb qui s’abat sur la Turquie, tout comme la mise sous tutelle en mars 2016 du grand quotidien d’opposition Zaman, distribué à 600 000 exemplaires. Les métastases du conflit syrien et la reprise des combats contre les rebelles kurdes du PKK accentuent la paranoïa des autorités vis-à-vis des journalistes critiques.
La Turquie est aujourd’hui 151e au Classement mondial de la liberté de la presse 2016 établi par RSF.

Participants :
Chris Huby (photographe, documentariste)
Guillaume Perrier (journaliste reporter, ancien correspondant du Monde à Istanbul (2014-2014)
Erol Önderoglu (représentant de RSF en Turquie).

 

Crédit photo : ©

 

Espace Saint-Patrice
Rue du marché
Entrée libre

2017-09-29T10:59:13+00:00