Depuis 1994, la ville de Bayeux, associée au Conseil départemental du Calvados, organise ce prix destiné à rendre hommage aux journalistes qui exercent leur métier dans des conditions périlleuses pour nous permettre d’accéder à une information libre.

Cet événement lié aux médias français et étrangers, s’attache à offrir, le temps d’une semaine, une fenêtre ouverte sur l’actualité internationale via des expositions, des soirées thématiques, des projections, un salon du livre, un forum média, des rencontres avec les scolaires,… et bien-sûr une soirée de clôture qui récompense les lauréats des différentes catégories de reportages (photographie, télévision, radio, presse écrite…). En perpétuelle évolution, le Prix Bayeux-Calvados reste avant tout un rendez-vous grand public en plein cœur de Bayeux.

Première ville libérée de France, la Ville de Bayeux a lancé en 1994, dans le cadre du cinquantième anniversaire du Débarquement en Normandie, cet événement international annuel. Il consiste en la remise d’un Prix prestigieux à des journalistes du monde entier et concerne les quatre catégories de médias : presse écrite, radio, télévision et photographie. Au-delà de la remise de trophées, le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre propose une semaine riche d’échanges, de rencontres, de débats avec le public (jeune et moins jeune) pour prendre le temps de mieux comprendre l’actualité internationale.
Les différents rendez-vous (soirées, salon du livre, expositions…) abordent les conflits connus ou moins connus et apportent un décryptage de l’actualité, une connaissance du métier de reporter, en présence de ceux qui couvrent tout au long de l’année les soubresauts de la planète. Les plateaux de journalistes réunis pour l’occasion et la qualité des échanges avec les reporters de télévision, radio, presse écrite et photo font du Prix Bayeux-Calvados un rendez-vous incomparable.

Un Mémorial
pour les reporters

« Se vouloir libre,
c’est aussi vouloir les autres libres »

— Simone de Beauvoir

Pour que les noms des journalistes tués dans l’exercice de leur fonction ne soient jamais oubliés, la Ville de Bayeux, en collaboration avec Reporters sans frontières, accueille un Mémorial entièrement dédié aux reporters tués dans le monde depuis 1944.
« C’est le seul endroit au monde où le nom de mon mari est inscrit dans la pierre », a déclaré Michèle Montas, veuve du journaliste haïtien Jean Dominique, à l’occasion de l’inauguration de la première phase des aménagements le 7 octobre 2006.
Cet espace, unique en Europe, est ouvert en totalité depuis le 2 mai 2007. Il a été conçu et réalisé par l’architecte et paysagiste Samuel Craquelin. Il est constitué d’une promenade paysagère ponctuée de 27 pierres blanches sur lesquelles ont été gravés les noms des plus de 2000 journalistes qui ont payé de leur vie pour avoir voulu nous informer.
Cet aménagement concret prolonge tout au long de l’année, au-delà du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre, l’engagement de la Ville pour défendre la liberté de la presse et la démocratie.

thejournalistsmemorial.rsf.org

Plus de 2.000 journalistes ont été tués depuis 1944. Ce mémorial virtuel, leur rend hommage. Il permet à chacun de savoir qui sont ces reporters, pour qui ils travaillaient et dans quelles conditions ils ont trouvé la mort. Un mémorial contre l’oubli. Conçu et réalisé par le Centre de Doha pour la liberté d’information, Reporters sans frontières et la ville de Bayeux, ce mémorial virtuel réunit les noms de 2069 professionnels de l’information tués dans l’exercice de leur métier depuis 1944. Une banque de données unique en son genre par son importance et la somme des données qu’elle fournit sur chacun de ces hommes et ces femmes..

– Dix prix sont remis –

Sept prix attribués par le jury international

  • Prix Presse écrite
    Parrainé par le Département du Calvados – 7000€
  • Prix Télévision
    Parrainé par Amnesty International – 7000€
  • Prix Radio
    Parrainé par le Comité du Débarquement – 7000€
  • Prix Photo
    Parrainé par Nikon – 7000€
  • Prix Scam Télévision grand format
    – 7000 €
  • Prix du jeune reporter
    Parrainé par CAPA Télévision – 3000€
  • Le Prix de l’image vidéo
    Parrainé par Bew Tv, Arte et France 24 – 3000 €

Trois prix spéciaux

  • Le Prix Ouest-France – Jean Marin (presse écrite) – 4000 €
  • Le Prix du Public (photo)
    Parrainé par l’Agence Française de Développement – 3000 €
  • Le Prix Région des Lycéens
    et Apprentis de Normandie
    (télévision) – 3000 €

Partenaires

Archives

Explorez les 20 éditions précédentes du Prix Bayeux-Calvados

Lisez, écoutez ou visionnez les reportages lauréats, découvrez les diaporamas des soirées thématiques,
des expositions ou encore des remises des prix, consultez toutes les affiches, les palmarès,
les présidents du jury, les programmes, les inaugurations au Mémorial des reporters, etc.