Adriane Ohanesian
« Sud Soudan, point d’ébullition »

© Adriane OHANESIAN

DU 2 AU 29 OCTOBRE

Depuis un an, les Nations Unies doivent faire face à l’écroulement de l’état le plus récent du monde. Les forces, gouvernementales et des rebelles, opèrent en toute impunité, et les forces de maintien de la paix ont manqué maintes fois d’assurer la protection des populations. Des soldats du
gouvernement ont pillé des stocks d’aide alimentaire et des biens des Nations Unies, et ont commis des attaques directes sur des diplomates et du personnel de l’ONU, même sous la gouverne des forces de maintien de la paix.

En cette quatrième année de conflit, presque 2 millions de Sud Soudanais restent déplacés à l’intérieur du pays tandis que 2 millions de plus ont fui les violences sans fin. Des accords de paix sont signés et aussitôt brisés. Empêtrés dans cet échec de l’État, des civils de tous les côtés du conflit subissent l’effondrement de l’économie et l’insécurité. Confrontés
à la famine et aux exactions répétées, des milliers de Sud Soudanais fuient chaque jour vers l’Ouganda où se trouve aujourd’hui le plus grand site de réfugiés du monde, et de fait la plus grande crise de réfugiés en Afrique depuis le génocide rwandais.

 

Musée d’Art et d’Histoire Baron Gérard
37, rue du Bienvenue
Ouvert tous les jours de 10 à 12h30 et de 14h à 18h

Entrée libre

octobre 2 @ 10:00

10:00

– 18:00

(8h)

Musée d’Art et d’Histoire Baron Gérard