Marioupol
Evgeniy Maloletka, Mstyslav Chernov – Associated Press

Un immeuble explose après le tir d’un char de l’armée russe à Mariupol, en Ukraine, vendredi 11 mars 2022.
© Evgeniy Maloletka

Du 3 au 30 octobre

Une exposition multimédia
Commissaire d’exposition : Jérôme Delay

Evgeniy Maloketa est photographe à Associated Press. Mstyslav Chernov est cameraman, également à AP. Dmytro Kozatski lui, est combattant et photographe. Tous sont Ukrainiens. Marioupol, c’est avant tout leur histoire.

Les Russes nous traquaient. Ils avaient une liste de noms, dont les nôtres, et ils se rapprochaient. Nous étions les seuls journalistes occidentaux encore présents dans Marioupol

Bombardement de la maternité de Marioupol le 9 mars
Bombardement du théâtre le 16 mars
Prise de l’usine Azovstal le 20 mai.

Quelques dates clés du conflit ukrainien, documentées aussi bien par des résidents que des journalistes aguerris aux conflits, des drones et des satellites.

Marioupol, ville industrielle jusqu’alors peu connue du bord de la mer d’Azov et dont le siège ne va pas sans rappeler celui de Sarajevo par les forces serbes au siècle dernier, restera gravée comme le symbole de la résistance et de la résilience du peuple ukrainien face à l’énorme puissance guerrière russe.


Tapisserie de Bayeux Chapelle
Rue de Nesmond
Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

Ouvertures exceptionnelles vendredi 7 octobre jusqu’à 19h et samedi 8 octobre de10h à 18h (journée continue)
Entrée libre

octobre 3 2022

10:00

Tapisserie de Bayeux Chapelle