Shah Marai / AFP
Afghan lives

© Shah Marai / AFP

Du 8 octobre au 4 novembre

20 ans de carrière et plus de 20 000 clichés de l’Afghanistan, c’est l’immense héritage que Shah Marai, chef photographe de l’AFP à Kaboul, a légué à l’Histoire en périssant le 30 avril dernier avec 9 autres journalistes dans un double attentat à la bombe.
Des clichés souvent uniques et saisissants, dont on retiendra surtout ceux qui n’évoquent pas la guerre, un paradoxe dans ce pays ravagé par plus de 30 ans de conflits. Enfants rieurs, ballons multicolores, travailleurs harassés, femmes discrètes ou conquérantes : le regard bleu azur de Marai, célèbre chez tous les journalistes qui vivaient ou sont passés en Afghanistan depuis la fin des années 1990, préférait s’attarder sur la vie quotidienne de ses compatriotes.
Des « gueules», des situations, des panoramas, facettes d’un pays jeune et méconnu qui tente de s’accommoder du mieux qu’il peut d’un quotidien de peurs et de privations. Des instants suspendus, entre rires et désespoir, que cet autodidacte qui avait pris ses premiers clichés en défiant les interdits talibans savait saisir comme personne.


Musée Mémorial de la Bataille de Normandie
Boulevard Fabian Ware
Ouvert tous les jours de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h, dernière entrée: 17h15

Ouverture exceptionnelle jeudi 11 octobre jusqu’à 19 h

Entrée Libre

octobre 8 @ 10:00

10:00

– 18:00

(8h)

Musée Mémorial de la Bataille de Normandie